Concept

Faire une cure de care !

Le concept du « care »est difficile à traduire en français, d’ailleurs il a même un certain nombre de significations dans le débat américain : soin, souci, sollicitude, dévouement… .
Alors que la crise de confiance que traverse notre pays, et bien d’autres aussi, est probablement aussi une crise de lien social et de réciprocité, ce qui paraît très contemporain dans ce concept, c'est la volonté de promouvoir une société adoucie.
Le care, c'est le souci des autres, pas seulement aux plus âgés, mais à tous ceux qui sont en situation de fragilité : il peut concerner l’enfance, le stress au travail, les maladies professionnelles, les diverses formes de précarité (emploi, finances, séparations..) et, évidemment, le grand âge.
Il faut considérer que la société du care ne concerne pas uniquement les « vieux » ni les exclus , mais aussi tous ceux qui, à un moment où à un autre, sont en situation de fragilité, c'est-à-dire à certains moments de notre vie, chacun d’entres nous.
Il ne doit pas y avoir de substitution aux politiques publiques visant à la solidarité, mais de véritables complémentarités des différents acteurs possibles. Bien sûr, chaque individu peut également être un « acteur » du Care, mais d’autres peuvent favoriser, cette dynamique du Care, en particulier, les assureurs.
Par contre, interdisons là d’en faire une posture et de ne faire qu’un coloriage marketing ou communication du care. Les assureurs doivent permettre la création, l’amplification de ces dispositifs à fortes valeurs ajoutées, tournées vers les clients en situation de fragilité.
Il y a de nouveaux dispositifs à créer visant à l’anticipation et à la prévention de certains faits générateurs de fragilisation, à la modification et l’adoucissement des procédures, à la mise en place de mécanismes d’accompagnement et de soutien.

Contactez Mouvoo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *